Risque d’addiction !!

21.06.2018

 

 

 

 Lumière sur le nouvel eldorado latino !

 

 


Une débauche de paysages rieurs et enchanteurs, des cités vibrantes, colorées et foisonnantes, un peuple chaleureux, métissé et festif… Celle qui fut jadis l’Eldorado des conquistadors, avides d’or et de trésors aimante aujourd’hui les voyageurs férus d’authenticité et de méga diversité.

 

Quel meilleur terrain de jeu que la Colombie pour une chasse aux trésors culturels, artistiques, historiques et naturels ?

 

Choisir une destination en plein renouveau et tout dernièrement visitée par S.A.S. LE PRINCE ALBERT II et Charly, bien entendu !

 

Depuis qu’elle a ouvert ses portes en grand aux voyageurs, la Colombie fait davantage parler de son potentiel stupéfiant que de ses stupéfiants. Adios Pablo Escobar, fini le cartel de Cali, oubliée la guerre civile… Le pays qui a nourri les conspirations les plus folles déchaîne désormais des passions et des addictions d’un nouveau genre...

 

Membre du club sélect des pays les plus riches de la planète en termes de biodiversité, la Colombie aimante les amoureux de la nature et de l’aventure. Les passionnés de culture et d’histoire ne sont pas en reste. Capitale arty, métropoles effervescences et pépites coloniales… Celle que l’on surnomme « la Locombia » (folle Colombie !) est un immense patchwork d’histoire, de cultures, d’architecture et de nature en parfait équilibre. Depuis quelques années le « réalisme devient magique » et le pays, grand comme deux fois la France récolte le fruit de ses efforts menés sur la sécurité, la pacification, l’implication sociale, l’éducation et l’économie, en plein boom.

 

L’office du tourisme de Colombie ne s’y est pas trompé : « La Colombie : Le seul risque c’est de vouloir y rester ».

A bon entendeur… 

 

Arpenter des cités coloniales enchanteresses

 

Patios secrets, balcons fleuris, façades colorées, ruelles pavées, places ombragées, jardins enchanteurs et demeure de charme…

 

La Colombie recèle une palette de quartiers et de cités à l’ADN colonial qu’on ne se lasse pas d’admirer. Du quartier de la Candelaria de Bogota à la ville blanche de Popoyan en passant par le pueblito croquignolet de Silvia, la douceur de vivre se lit, se savoure et se vit en tous lieux. Les amateurs d’étapes confidentielles s’offriront un intermède de sérénité à Santa Cruz de Mompox. La « belle endormie » réserve au voyageur la magie de son atmosphère indolente et intemporelle que peine à réveiller la musique qui inonde ses ruelles à la nuit tombée. Ceux qui ne jurent que par les cités inscrites au patrimoine de l’UNESCO ne manqueront pour rien au monde une échappée à Carthagène des Indes. Entre palais andalous, arcades pluriséculaires et atmosphère caribéenne, ils auront tout le loisir de marcher dans les pas de Gabriel Garcia Marquez, de rembobiner le fil du voyage jusqu’au XVIème siècle ou d’esquisser quelques pas de cumbia…

 

Si les pépites d’or ne font plus partie du paysage de l’ancien port le plus florissant d’Amérique latine, les pépites baroques elles, esquissent l’une des plus belles cartes postales de la Colombie. 

 

S’offrir un shot de culture et d’effervescence créative

 

La Colombie se découvre aussi sous le signe de la culture et de la contre-culture.

 

On s’éblouit la rétine au musée de l’Or de Bogota. Pièces d’orfèvrerie, parures en or et pierres précieuses y témoignent de l’importance du métal précieux dans les cultures préhispanique. Après la ruée vers l’or, place à la fièvre de l’Art au musée Botero de Bogota et de Medellin. Les œuvres du sculpteur des rondeurs sont le fil conducteur du voyage en Colombie. Elles se déploient avec grandiloquence sur les places de Bogota, de Medellin et de Carthagène des Indes et se mêlent en tous lieux à la foule qui les côtoie, les touche, les escalade, les photographie, les adule. L’imagination foisonnante du maestro entrouvre une porte que l’on n’attend pas… Celle des galeristes de Bogota, des collectifs d’artistes de Medellin et des street-artistes de Carthagène des Indes qui vous invitent à prendre le pouls de la nouvelle scène de l’art qui fleurit joyeusement à travers le pays.

 

Vivre une aventure caféinée au cœur d’une nature couleur émeraude

 

Après la route de l’or, place à la route de l’or… noir !

 

Pour se frotter aux plantations de café de la Colombie, il faut s’aventurer sur les hauts plateaux andins de l’eje cafetero, lovés à l’ouest du pays. C’est sur ces terres caressées d’une incroyable douceur que s’épanouissent les grains qui donnent naissance à la boisson la plus consommée au monde. Avec ses plantations de café qui s’étirent à l’infini sur les collines, ses palmiers de cire qui dansent avec les nuages et ses haciendas multicolores, la zona cafetera possède tous les ingrédients d’un arôme 100% pur arabica. Les amateurs de petit noir pousseront la porte d’une finca (ferme) de café pour découvrir le processus de fabrication et de torréfaction des plus grands crus de la Colombie. Les guerilleros de la beauté prendront quant à eux refuge à San Felix, sur les hauteurs de Salamina pour immortaliser un moment fort (de café !) entre 50 nuances de vert. Couleur café, que j’aime tes couleurs Colombie !

 

On ne vous parle même pas du Parc National de la Tayrona, du site archéologique de San Augustin, de l’île du Rosaire, des réserves naturelles de l’Amazonie colombienne, de Cali ou encore de la cité perdue de Teyuna… La Colombie vous l’avez compris est une destination inépuisable à fort risque… d’addiction ! 

 

Et pour que l'addiction soit totale

Idéalement de Décembre à Avril / 15 jours ou +++

 

**

 

- FOUR SEASON - CASA MEDINA -

(BOGOTA - destination en plein renouveau)

A Bogota, les hôtels historiques sont sortis de l’ombre. Zoom sur une adresse incontournable de la capitale qui a rouvert ses portes fin 2015. 

 

**

 

- HOTEL BIOMA - 

(MOMPOX – Cités coloniales)

Un bonheur n’arrive jamais seul à Mompox ou le charme de lieux inonde aussi les adresses de la sélection Charly.

 

**

 

- HOTEL PASSION - 

(CARTAGENE – Pépites arty)

En Colombie, l’esprit de l’art déborde jusque dans les boutique-hôtels de Carthagène nichés dans d’anciennes demeures coloniales gorgées de charme.

 

**

 

- SIGNATURE EXPERIENCE -

(SANTA MARTA - Au coeur de la Sierra Nevada)

Un guide naturaliste privé, un chef d'exception qui vous régalera de spécialités du pays.

La possibilité de survoler le site archéologique de la "cité perdue" et le parc national de Tayrona en hélicoptère.

Votre propriété privée s’élevant sur l'océan des Caraïbes, au coeur d'une forêt luxuriantes et de champs de café, what else.?

Astuce : pour voir d'autres posts sur la même région, cliquez sur le nom du pays en sous-titre de l'article.

Facebook
Twitter
Please reload