« Laos, une révélation » par Simonetta !

26.06.2017

J’ai découvert une petite merveille, le Laos … 

 

" Ce pays d’Asie mérite une belle escapade. Il y règne une nonchalance ressourçante ".

Le Mékong, véritable colonne vertébrale, n’y est certainement pas étranger, le long de ses rives le paysage alterne plaines et montagnes, ici ou là des temples, des villages, des rencontres, bref, je suis tombée sous son charme instantanément.

Pour explorer les lieux, l’idéal est d’y pénétrer par la Thaïlande.

 

A Nong Khiaw, je me suis embarquée sur un bateau fluvial. En deux jours, le voyage s’est transformé en parenthèse, Imaginez un paysage formé de montagnes karstiques, de grottes naturelles de nature non contaminée.

J’ai passé la nuit à Luang Say Lodge, accessible seulement par le fleuve, un lieu simple, raffinée, cosy à la fois.

Puis le bateau est reparti vers Pak Ou, histoire de découvrir des grottes où est pratiqué un pèlerinage en l’honneur de Bouddha

 

La cerise sur le gâteau, la ville qui mérite à elle seule le voyage ...

 

C’est bien Luang Prabang, l’une des plus belles cités d’Asie. Là, il faut se perdre dans les rues et apprécier le spectacle des bonzes pieds nus, en toge couleur safran, arpentant la petite ville pour le rituel des offrandes.

Ce jour-là, j’ai dormi au Amantaka Hôtel, un petit coup de coeur où les lits à baldaquin ont des parfums de contes de fée. J’y ai posé mes bagages avant de filer dîner au Dyed Sabai, là encore une superbe adresse perdue au milieu d’un jardin de bambous, où je me suis régalée de poisson cuit dans une feuille de bananier.

 

A propos de bonnes adresses, il ne faut pas rater non plus:

- le Tamarind qui sert un excellent stick rice et un lait de coco tout simplement à tomber.

- le restaurant du boutique hôtel, The Belle Rive. Sa vue sur le Mékong est à elle seule un vrai régal !

 

Après trois jours passés à arpenter les rues de Luang Prabang, son marché de jour et de nuit, ses ruelles, ses temples, les rives de son fleuve et de sa rivière mais aussi après avoir approché de plus près la culture laotienne en participant à un cours de cuisine...

 

Mais, le Laos ne m’avait pas encore livré tous ses secrets ...

 

Et cette fois-ci il fallait que j’aille du côté du plateau de Bolaven dont les sols volcaniques sont couverts de plantations de café. Mon objectif ? Voir les cascades. Spectaculaires ! Elles sont tout simplement incroyables. Surtout Tad Fan, la plus haute, 120 m de chute d’eau !

 

Les yeux remplis de tous ces trésors naturels, je suis repartie, j’avais besoin de profiter encore du Mékong pour avoir un aperçu des 4000 îles qui s’égrènent sur les eaux de celui que l’on a baptisé la « Mère des eaux » et pour admirer depuis une petite barge les dauphins de l’Irrwaddy, des mammifères d’eau douce aussi étranges que rares.

 

Prêt à partir?

 

 

Astuce : pour voir d'autres posts sur la même région, cliquez sur le nom du pays en sous-titre de l'article.

 

Facebook
Twitter
Please reload