Népal : entre passion du voyage et projets de soutiens

24.04.2017

"Le Népal a été ma première grande aventure " 

 

par Jean-Christophe

 

Un premier trek il y a 20 ans au sanctuaire des Annapurna a suffit à me donner le virus de ce petit Royaume enchâssé entre les géants Indiens et Chinois, défendu par les plus hautes montagnes du monde et néanmoins les pieds dans la jungle sub tropicale du Bengale.

 

Un pays multi facettes, des cultures millénaires, un peuple chaleureux et autant de paysages que de massifs...que demander de Mieux! Du Mustang au Crête de Milke Danda, en passant par la mythique région du Khumbu, je ne me suis jamais lassé de fouler les sentiers de cette Himalaya si coloré si accueillant.

Fallait-il retourner au Népal après ce terrible séisme ? beaucoup de voyageurs ont hésité, puis progressivement les passionnés et les marcheurs sont revenus.

 

Cette barrière colossale entre la plaine de l'Inde et les hauts plateaux tibétains ne s'est construite qu'à la faveur de forces prodigieuses entre 2 plaques tectoniques en lutte permanente... et le printemps 2015 l'a rappelé douloureusement au Népalais !

 

Après la stupeur, la peur et le deuil des proches disparus, il a fallu penser à reconstruire, se reconstruire. La tâche était immense, le courage des Népalais l'a été tout autant.

 

Nous? Il nous fallait leur venir en aide!

Un ami, guide de haute montagne, accompagné d'artisans des "Compagnons du Devoir" me lance l'idée de participer à un chantier de reconstruction... Banco !!

 

L'idée de revenir et de se rendre concrètement utile m'a de suite emballée ! Nous voici donc à l'automne 2016 dans les contreforts du Khumbu pour soutenir de nos bras les projets de la fondation italienne "Monviso" qui oeuvre au développement local par l'électrification, la scolarisation, les centres de soins,....

Entre une et deux semaines sur place selon les disponibilités de chacun, serviront à préparer les classes d'informatiques, rafraîchir le dispensaire et les nouvelles chambres pour les premiers soins...et même repeindre le H de l'Héliport...

 

Une expérience un peu hors du temps, une immersion au rythme de ces villages de montagne, de cette vie pastorale, que nous croisons trop souvent rapidement lorsque nous visitons ce pays.

Alors faut il revenir au Népal ? Oui plus que jamais !

 

Évident lorsque l'on sait l'apport du tourisme dans l'économie locale, mais surtout parce que malgré les images dramatiques relayées par les médias lors du tremblement de terre, le Népal a retrouvé très rapidement tout ce qui fait le charme de ce petit pays de montagne. à part quelques sites historiques encore en reconstruction, le visiteur ne pourra que difficilement déceler les traces du séisme et sera à nouveau subjugué par l'accueil des Népalais, la richesse de leur culture, les montagnes majestueuse....

 

Namasté !!

 

Astuce : pour voir d'autres posts sur la même région, cliquez sur le nom du pays en sous-titre de l'article.

Facebook
Twitter
Please reload