Les léopards du Jawaï

08.03.2017

 Le Rajasthan hors des sentiers battus

 

18 h… Le soleil décline à l’horizon. Dans l’air flotte un parfum de poussière. Il y a dix minutes à peine que nous sommes montés dans le 4x4 et déjà notre guide s’arrête. - « Chut… Il va falloir être silencieux et ouvrir l’oeil. Le léopard a l’ouïe fine et l’odorat développé, il ne faut pas qu’il nous repère en descendant des collines pour venir chercher de la nourriture ». Nous voilà prévenus. Silence à bord. 

 

Les sens en éveil, nous écoutons les bruits de cette savane.

 

Droit devant, des rocs de granit viennent briser la ligne d’horizon. Dans un décor peint de beige et de gris, nous sommes comme suspendus au temps, en communion parfaite avec cette région d’Inde du Nord que l’on appelle le Jawai. Loin des circuits touristiques du Rajasthan habituel. Loin des cités grouillantes de rickshaws.

Nous sommes là, muets, la main sur l’appareil photo, prêts à dégainer au moindre feulement.

 

Un seul objectif en tête : apercevoir le léopard de Bera. Un animal aussi rare que racé qui fait toute la richesse de cette région située entre Jodhpur et Udaipur, au coeur du désert du Rajasthan.

 

 

Nous sommes perdus dans nos pensées, quand d’un seul coup, notre guide nous fait signe.

Là, sur la gauche, un léopard approche doucement. Plus personne ne bouge, chacun retient sa respiration.

 

L’instant est si fragile, si intense, que l’on en oublie même de prendre des photos ! A pas de velours, l’animal marche entre les herbes jaunies par le soleil. C’est à peine s’il jette un oeil sur nous. Il n’est plus qu’à quelques mètres quand d’un bond, il pique sur la droite et s’enfuit derrière les rochers. Fin de la rencontre. Elle n’a duré que quelques minutes mais cela nous semble une éternité. Nous avons même du mal à réaliser ce qui vient de se passer et il nous faut un peu de temps pour retrouver notre souffle et reprendre les conversations.

 

Toujours aux aguets, le guide observe aux jumelles les lieux. Tout près du 4x4, le lac Jawai Bandh, le plus grand réservoir d’eau du Rajasthan occidental, offre ses colonies de flamants roses et ses grues Antigone.

 

Nous restons encore quelques instants à regarder ce paysage aux couleurs africaines.

 

La nuit en s’installant a exacerbé les parfums et dans l’air flotte des effluves d’herbes sèches. A l’horizon, les montagnes d’Aravalli ne sont plus qu’un souvenir, avalées par les ténèbres. Au loin, des lumières commencent à briller. Ce sont les lampes des tentes où nous allons passer la nuit. Des tentes de luxe tout en toile, cuir et acier installées au milieu de nulle part et signées Sujan Luxury Camps. Un Relais&Châteaux exceptionnel tout en teintes claires, décoré dans un esprit colonial rehaussé de touches design et égayé de malles et de chandeliers.

 

Notre coup de coeur ? La terrasse avec piscine privée à débordement où le regard se perd sur l’immensité d’un décor 100 % nature. Comme dans un récit de Karen Blixen version « Out of India ».

 

 

Astuce : pour voir d'autres posts sur la même région, cliquez sur le nom du pays en sous-titre de l'article.

Facebook
Twitter
Please reload